Audioprothésiste

Pour intégrer l'école d'audioprothèse J.E. Bertin, inscrivez-vous en ligne et renvoyez votre dossier avant le 6 avril 2018.

  1. Objectifs de la formation
  2. Objectifs pédagogiques
  3. Descriptif
  4. Public
  5. Condition d'accès
  6. Contenu de la formation
  7. Débouchés professionnels

Objectifs de la formation

A l’issue de la formation au diplôme d’Etat d’audioprothésiste l’apprenant sera en mesure de déterminer les troubles quantitatifs et qualitatifs de l’audition du déficient de l’ouïe. Il sera en mesure d’analyser, en regard de l’anamnèse pratiquée, les compensations mises en place par le déficient de l’ouïe, de pratiquer l’audiométrie tonale liminaire au casque ou aux inserts et valider un choix clinique éclairé entre ces deux dispositifs. Il sera en mesure d’évaluer la nécessité de mettre en place une procédure d’assourdissement contro-latéral.

L’apprenant sera en mesure d’interpréter les explorations fonctionnelles pratiquées par le médecin ORL, qu’il s’agisse de tympanométrie, de potentiels évoqués auditifs ou d’oto-émissions acoustiques.

Le cas échéant, l’apprenant sera en mesure de pratiquer une acouphénométrie et appliquer un choix thérapeutique adapté à la situation du patient, que ce soit une correction auditive ou une thérapie sonore.
L’apprenant sera en mesure de pratiquer des empreintes des conduits auditifs externes en respectant les consignes de sécurité, de confort du patient, et de tolérance qualitative des empreintes réalisées.

A partir de ces éléments, l’apprenant sera en mesure d’élaborer un projet de réhabilitation auditive et notamment une solution d’appareillage auditif répondant aux besoins auditifs,  psychotechniques, esthétiques et financiers du déficient de l’ouïe. Il sera en mesure d’évaluer les besoins en terme de traitement de signal, d’accessoires d’aide à la communication vis-à-vis des différents médias. Il sera en mesure de faire un choix de couplage acoustique adéquat. Il sera en mesure de pratiquer la mesure d’efficacité de l’aide auditive, en conditions de champ libre ou grâce à des mesures au tympan. L’apprenant devra évaluer la bonne correspondance entre les mesures réalisées et une méthodologie de calcul de la correction auditive cible validée scientifiquement. Le cas échéant, il devra être en mesure de choisir le moyen de correction le plus adapté pour valider cette cible.

L’apprenant sera en mesure de construire une étude clinique à même d’évaluer sa propre pratique ou un dispositif thérapeutique donné et, surtout, d’appliquer les données de la science les plus récentes en toute lucidité. Dans cet objectif, l’apprenant saura lire et décrypter la littérature scientifique publiée en anglais.
L’apprenant sera en mesure d’expliquer au déficient de l’ouïe, de manière adaptée, la bonne utilisation des aides auditives. Il veillera également à procéder à l’éducation prothétique du déficient de l’ouïe appareillé, en établissant un lien entre l’exploration de l’audition pratiquée en première étape, la correction auditive choisie lors de l’adaptation et les capacités actuelles du déficient de l’ouïe.

L’apprenant sera en mesure d’élaborer une phase d’essai prothétique comprenant une progression adaptée de la correction auditive ainsi que des évaluations quantitatives et de l’intelligibilité dans le silence et dans le bruit.
L’apprenant sera en mesure de procéder à la facturation de l’appareillage auditif dans le cadre d’un remboursement par l’assurance maladie obligatoire ainsi que par les régimes complémentaires.
L’apprenant sera en mesure d’appréhender le contexte de la vie de l’entreprise en terme de gestion et de droit, ainsi que dans l’outil informatique de gestion des données de santé et financières.

Objectifs pédagogiques

Compétences et connaissances acquises en cours de formation :

  • Comprendre le principe de l’amplification, des transducteurs
  • Interpréter la notion de niveau de pression acoustique
  • Comprendre l’interaction entre amplification, niveau de sortie maximum délivré et notion de linéarité de l’amplification
  • Comprendre la notion de bande passante et de courbe de réponse
  • Connaître les différents types d’aides auditives et les différents critères de classification
  • Connaître les règles de bonnes pratiques de l’audiométrie clinique, tonale et vocale, ainsi que les règles d’assourdissement controlatéral en conduction aérienne et osseuse
  • Savoir pratiquer l’audiométrie clinique dans différents contextes de pathologies
  • Savoir classer la surdité selon le Bureau International d’Audiophonologie
  • Connaître les principes, modalités de passation et d’interprétations cliniques des explorations fonctionnelles pratiquées en ORL
  • Connaître les principes de l’audiométrie prothétique, notamment les seuils subjectifs d’inconfort et de confort, avec et sans aides auditives, dans le respect des règles de l’assourdissement controlatéral.
  • Pratiquer l’audiométrie prothétique.
  • Connaître l’anatomie de l’oreille externe, moyenne et interne ainsi que les voies auditives.
  • Connaître les différentes techniques de filtrage du signal sonore, par traitement du signal numérique ou par voie acoustique.
  • Connaître les possibilités de directivité des microphones, les classifications de directivité et les avantages et inconvénients des différents dispositifs.
  • Choisir un système de directivité microphonique à bon escient.
  • Comprendre le principe de la dynamique sonore ainsi que la dynamique vocale.
  • Comprendre le principe de la compression de dynamique, les différentes lois de seuils d’enclenchement, de taux de compression et de constantes de temps.
  • Connaitre les différentes règles d’application de la compression de dynamique.
  • Connaître les données fondamentales de la psychoacoustique et savoir utiliser ces connaissances dans un contexte clinique individuel.
  • Connaître les règles principales de la phonétique acoustique, les traits acoustiques et les principes de production et d’articulation du langage
  • Connaître les principes du traitement de signal numérique et des contraintes du temps de traitement.
  • Connaître les principes de réduction du bruit, de classification des environnements sonores et les avantages et inconvénients cliniques
  • Connaitre les principes des accessoires d’aides à la communication (boucle magnétique, systèmes Bluetooth, wifi, etc.)
  • Comprendre le principe de l’effet larsen et sa suppression par traitement de signal.
  • Connaître les principes des mesures électroacoustiques selon une norme de référence.
  • Appliquer les mesures électroacoustiques et interpréter les mesures.
  • Connaître les principes de l’acoustique des salles et appliquer ces connaissances à des situations cliniques d’appareillage auditif.
  • Connaître les différentes méthodologies validées de calcul des cibles d’amplification et savoir les appliquer dans des contextes cliniques divers.
  • Connaître les différentes mesures électro-acoustiques au tympan et d’application de méthodologies de calcul des cibles
  • Connaître les différentes pratiques d’application d’une première correction auditive.
  • Connaître les principaux mécanismes de survenue d’un acouphène invalidant.
  • Connaître les principes de l’appareillage pédiatrique
  • Connaître le principe de l’implant cochléaire et de ses indications.

Descriptif

Au regard de la loi, l’audioprothésiste choisit, adapte, délivre, effectue le contrôle immédiat et permanent de la prothèse auditive et assure l’éducation prothétique du déficient auditif appareillé ; l’enseignement se doit de lui donner les moyens d’assumer pleinement cette responsabilité. Professionnel de santé, l’audioprothésiste travaille au sein d’une équipe pluridisciplinaire, dialogue avec les médecins, les pédagogues, les éducateurs, les parents, l’adulte et l’enfant déficients auditifs. Ses attributions s'étendant également à la mesure et à la lutte contre les nuisances d'origine acoustique, l’audioprothésiste doit être capable d'effectuer les mesures de ces nuisances et choisir les moyens de protections individuelles et collectives. En tant que professionnel de santé, il doit en outre pouvoir jouer un rôle de prévention face aux risques engendrés par le bruit sur l'organe de l'ouïe. L’audioprothésiste se doit d’être, dans l’intérêt premier du déficient auditif et des personnes qui le consultent pour des nuisances acoustiques, un professionnel de santé à part entière.
La formation d’audioprothésiste répond aux nécessités du marché, en préparant les diplômés directement opérationnels sur le terrain maîtrisant les aspects les plus techniques, mais aussi les composantes environnementales de leur métier.
Cette formation prépare au diplôme d’état d’audioprothésiste régi par le décret du 10 juillet 2001. C’est un Diplôme s’adressant à des bacheliers d’origine scientifique de préférence.
L’Université de RENNES 1 complète ce programme par une formation spécifique.
Pour cela, elle intègre dans le cursus de 3 ans des enseignements visant à développer les compétences et savoirs de ses futurs diplômés vers :

  • une meilleure connaissance de la personne à déficience auditive
  • le management d’un centre d’audioprothèse

Public

Tout public étant titulaire du Baccalauréat

Condition d'accès

Etre titulaire du Baccalauréat
Satisfaire aux épreuves d'admission : épreuves écrites d'amissibilité en physique, biologie et mathématiques de niveau terminale S
Avoir une moyenne générale de 8/20 pour être admissible à l'oral

Contenu de la formation

  • Audioprothèse + TP d'audioprothèse
  • Audiologie et Octologie
  • Acoustique architecturale + TP Acoustique
  • Psychoacoustique
  • Electronique
  • Linguistique et phonétique
  • Journées professionnelles
  • Sciences Humaines et Sociales
  • Communication - Préparation mémoire
  • Mathématiques
  • Gestion - Droit
  • Anglais

Débouchés professionnels

  • Audioprothésiste Diplômé d’Etat, exercice indépendant ou salarié.
  • Possibilité de poursuite d’études en master, doctorat