Orthoptiste : un métier qui rééduque les troubles visuels

En 3 ans, préparez le certificat de capacité d'orthoptiste. Les inscriptions au concours mutualisé Rennes-Tours sont ouvertes du 5 mars au 13 avril 2018.

  1. Objectifs
  2. Descriptif
  3. Public
  4. Conditions d’accès
  5. Débouchés professionnels

Objectifs

Accompagné par l’équipe pédagogique, composée d’orthoptistes séniors, et d’ophtalmologistes, l’étudiant évoluera à travers différents stages, afin d’acquérir sa capacité d’orthoptiste. Les concepts enseignés pendant la formation théorique seront revus et approfondis lors de stages hospitaliers, et extra hospitaliers, pour permettre à l’étudiant l’obtention de son certificat de capacité d’orthoptie (équivalent License).

Descriptif

  • Lieu des enseignements : Rennes ou à distance, par visioconférence. Les enseignements théoriques étant réalisés par plusieurs universités partenaires (Nantes et Tours)
  • Durée de la formation : 3 ans
  • Langue d’enseignement : Français
  • ECTS : 60 par année

L’année se divise en stages cliniques hospitaliers et extrahospitaliers, et cours théoriques.

Public

Peuvent présenter leur candidature en vue d’une admission dans les études conduisant au certificat de capacité́ d’orthoptiste les candidats justifiant :

  • soit du baccalauréat ;
  • soit du diplôme d'accès aux études universitaires ;
  • soit d'un diplôme français ou étranger admis en dispense ou équivalence du baccalauréat en application de la réglementation nationale ;
  • soit d'une qualification ou d'une expérience jugée suffisante, conformément aux dispositions de l'article L. 613-5 du code de l'éducation

Conditions d’accès

  • Une épreuve classante d’admission est organisée avec deux épreuves écrites portant sur le programme de terminale S

    • Physique – 2 heures – coefficient 1
    • Science de la vie – 2 heures – coefficient 1
  • Une épreuve orale de présentation et de culture générale – coefficient 2

Débouchés professionnels

Les débouchés professionnels sont nombreux, le certificat de capacité d’orthoptiste permettant de réaliser des actes d’exploration, de rééducation et de réadaptation de la vision (aide à la consultation, réalisation d’examens complémentaires et de bilans orthoptiques), dans le cadre d’un travail salarié privé ou hospitalier, ou alors au sein d’une installation libérale.